Vers l’an 850, sur les hautes terres de la province ouest de Kaffa, vivait un berger nommé Kaldi. Il aimait ses chèvres et les laissait gambader parmi des arbustes sauvages, dont elles semblaient apprécier les baies rouges. Kaldi remarqua qu’ensuite, elles bêlaient bruyamment et joyeusement, prises d’un nouvel enthousiasme. Curieux de cet effet, il en goûta quelques-unes et se sentit lui aussi plein d’entrain ! Le berger emporta une poignée de baies et courut à la maison annoncer sa découverte à sa femme, laquelle lui suggéra de se rendre aussitôt au monastère voisin. Une fois devant le supérieur des religieux, Kaldi lui présenta les baies, tout en lui vantant leurs bienfaits.Kaldi s goats t

« Travail du diable !» tonna l’abbé en les jetant au feu. En quelques minutes, le monastère fut rempli de l'arôme des fèves en train de se torréfier, effluve qui attira tous les moines autour de la cheminée. Hum, ils trouvèrent l’odeur divine… Courroucé par l’effet enivrant des baies, leur chef leur ordonna de retirer les grains du feu, de les écraser et de les jeter dans la cruche emplie d’eau bouillante, posée sur les braises.

Ce même soir, intrigués par le parfum de la vapeur échappée du récipient, des moines décidèrent de goûter en cachette le liquide noir qu’il contenait. Non seulement ils le trouvèrent délicieux, mais ils découvrirent par la suite que ce breuvage leur avait permis de rester éveillés sans difficulté pendant tout l’office. Ils se promirent alors d’en boire tous les jours pendant leurs longues prières nocturnes…


Partager cette page

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn